mai 31, 2020

ECONOMIE : Financement participatif : l’apport du Crowdfunding dans le développement du Cameroun.

ECONOMIE : Financement participatif : l’apport du Crowdfunding dans le développement du Cameroun.

La ville de Douala a été le 20 février dernier, le carrefour du donné et du recevoir entre l’Etat du Cameroun et les différents intervenants dans la chaîne économique et financière.

Afin de comprendre ce mécanisme de financement et sa faisabilité au Cameroun, Blaise Eugène Nsom, Sg du Comité national économique et financier ( Cnef), et Directeur National de la Banque des Etats de l’Afrique Centrale(Beac), a invité l’assistance à se pencher sur un certain nombre de questions : Qu’est-ce que le Crowdfunding ? Pour quelle plateforme ? Comment encadrer cet instrument ?

Le Crowdfunding est un mécanisme de financement permettant de collecter les fonds nécessaires à la réalisation des projets   auprès des internautes par le biais de plateforme dédiées offrant une visibilité aux différents projets des entreprises, particuliers, associations et collectivités locales.  

Cette cérémonie qu’a présidé Louis Paul Motazé, ministre des finances, en présence de plusieurs autres membres du gouvernement ; a été placée sous le thème « Crowdfunding : un financement participatif au service des Petites et Moyennes Entreprises(PME).

Problème du Crowdfunding sur le marché camerounais

Si ce mécanisme de financement est encore à la traîne au Cameroun, c’est dû au fait qu’il y’a des préalables qui méritent d’être respectés : l’identification des personnes qui apportent leurs contributions ; ce qu’il faut financer, comment retourner les fonds en cas de non aboutissement du projet, quelle est la plateforme commune pour le financement des projets mis en ligne et qui va assurer l’hébergement. Comment seront gérés les devises ? Quand on sait les difficultés dont font face ses banques au niveau national.

Son apport dans l’économie nationale

Pour le ministre Motazé « La crowdfunding, solution innovante ou alternative aux mécanisme classiques de financement apparaît aujourd’hui comme une opportunité pour les Pme, Pmi et Start ups du Cameroun, représentant presque 95% du tissu entrepreneurial national. La révolution numérique permet aujourd’hui de rapprocher directement les agents en besoin de financement de ceux ayant cette capacité de financement à travers des plateformes dédiées »

L’atelier a reposé sur deux objectifs principaux : il a s’agit de la sensibilisation des demandeurs de financement sur les possibilités offertes par le crowdfunding et de la collecte d’informations en vue de l’élaboration d’une politique nationale sur le crowdfunding au Cameroun.

Face aux enjeux et défis du Crowdfunding au Cameroun, les participants ont été édifiés sur les expériences camerounaises : Arthur Zang inventeur du Cardiopad, William Elong et ses drones, Olivier Madiba et son Kiro’o Games, en début de journée ; et dans l’après-midi les débat ont été meublés par la connaissance et expérience du crowdfunding.

Du point de vue des contributeurs, cette nouvelle forme de financement permet de choisir directement où investir l’argent et l’argent et cela un sentiment d’appartenance par rapport au projet.

NB :

Selon les statistiques du Cambridge Center for Alternative Fiance(CCAF) de l’Université de Cambridge, le marché mondial du Crowdfunding est dominé par la Chine et les USA avec 357.28 et 42.77 milliards de Dollars respectivement mobilisés dans ces pays en 2017. Les volumes collectés sur le marché africain avoisineront 2.50 milliards de Dollars en 2025. En effet l’Afrique ne représente actuellement que 0.1 % de l’activité mondiale.

Pat : Dim Dim

About The Author

Related posts

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *