novembre 29, 2021

SOCIÉTÉ, SougoPro : une opportunité pour les free-lancers locaux.

SOCIÉTÉ, SougoPro : une opportunité pour les free-lancers locaux.

La thématique de comment  » Gagner sa vie de Free-lance au Cameroun grâce au numérique » était au coeur des échanges hier vendredi, 10 septembre 2021 à Jaba Space sis à Bonapriso, Douala. Les panélistes conviés ont chacun mis à nu les petits secrets de leur sous-thème.

Il est 11h 29 lorsque Minette LONTSIE, première panélistes et CEO de Wetell Africa Group débute son plaidoyer sur les enjeux et les opportunités du freelancing au Cameroun à l’ère du tout numérique. Pour éviter toute amalgame, elle n’a cessé d’insister sur le terme freelance. De ce fait, le freelance n’est autre que tout travailleur indépendant, autonome. A la fois propriétaire, employeur et employé. En dehors de cette définition basique, elle a également axé son intervention sur les avantages et les inconvénients du freelancing. Comme avantages, nous avons, l’autonomie, la possibilité d’être son propre patron, la flexibilité, la liberté, le choix des horaires, pas de loyer, pas de bureau, la meilleure rémunération possible et aussi la possibilité de travailler de n’importe où. Cependant, les inconvénients ne sont pas à négliger car il peut arriver au freelance de travailler plus et à toute heure, la solitude, la gestion du commercial, l’exigence de la discipline et un cadre de travail pas toujours adapté. Avec un taux de pénétration d’internet de plus en plus croissant et une population de plus de neuf millions de personnes connectées, le freelancing se positionne donc comme une énorme opportunité dans ce sens que d’ici 2025, nous aurons plus de 165 millions d’étudiants chômeurs en Afrique.

Néanmoins, les pays africains avec le plus de Free-lance sont le Kenya, le Maroc, l’Égypte, le Nigeria et l’Afrique du Sud. L’un des aspects clés du freelancing est de « se former », conclut elle.

Dimitri MOUDIO ASSIENE, country manager de Fraîche marketing à quant à lui exposer sur le sous-thème : »comment vendre ses services lorsqu’on est free-lance au Cameroun ».
De prime à bord, un freelance est un entrepreneur qui s’ignore, précise t’il dès le début de son speech. Il est parti de la genèse des progrès scientifiques et techniques depuis la découverte de l’Amérique par Christophe Colomb jusqu’à l’avènement de l’internet pour arriver aux 5 clés de performances d’un free-lancer car savoir se fixer des objectifs smart (spécifique, mesurable, atteignable, réaliste et temporaire) est une COMPÉTENCE. La base du PAF (Pertinent, affinité et facilité de Contact) permet de définir le client idéal d’où le ciblage.La proposition unique de vente (PUV) aide le free-lancer à mieux fixer ses prix. Rassurer ses clients est une étape très tout aussi déterminante que les précédentes. Toutefois, séduire le client et comprendre ses besoins afin de conclure la vente permet d’investir en temps, en énergie et en argent. Au final, il suffit de « Trouver ta niche qui te rendra riche ».

Pour clôturer ces échanges, en qualité de CEO de HK Group, Hermann KUATE à présenter SougoPro: la plateforme des freelances. Créée il y a de cela deux ans par ce natif de Bandjoun, village situé à l’ouest Cameroun dans le département du Koung-hi, « Sougo » signifie « échange de service ». C’est donc pour rendre l’échange des services plus professionnels qu’il a mis sur pied « SougoPro ». En fait, l’évènement tenu hier dans les locaux de Jaba Space n’était qu’un vilain prétexte pour présenter SougoPro qui s’inscrit dans la logique d’offrir des opportunités d’emplois aux free-lancers. C’est un projet porté par une jeune équipe camerounaise et dont nous vous invitons à vous y inscrire sur www.sougopro.com

Par:Badal Fohmoh

About The Author

Related posts

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *