septembre 20, 2019

Humanisation du système de santé : L’action, le  concret,  les descentes sur le terrain  constituent une des méthodes de travail du MINSANTE

Humanisation du système de santé : L’action, le concret, les descentes sur le terrain constituent une des méthodes de travail du MINSANTE

La fine et interminable pluie qui s’est abattue sur Douala cet après midi du 7 août 2019 n’a pas fait le poids face à la volonté permanente du Ministre de la Santé Publique d’assainir la carte sanitaire du Cameroun. Venu a Douala pour la remise du materiel médical pour la lutte contre la mortalité maternelle neo et infantile aux délégués régionaux de l’Adamaoua, du Nord et de l’Extrême Nord; le MINSANTE dans une pirouette dont seul lui détient le secret a visité de manière inopinée, 05 centres de santé dans la ville de Douala. Du centre de santé Chacom health du quartier new Bell à CMS koumassi en passant par la polyclinique Edimed à Bonapriso rue koloko, le discours pédagogique du MINSANTE est resté le même. Il n’ est pas venu sévir mais se rassurer que tous ceux qui oeuvrent dans le domaine de la santé respectent la législation en la matière à savoir être détenteur d ‘une autorisation de création et d ‘ouverture d’ un centre de sante. L’ autorisation d’ exercer en clientèle privée délivrée par l ‘ordre des médecins ne répondant qu’ au système biomédical est désormais caduque. Car Depuis mars 1995 le système de district a été mis sur pied, en vue de dresser la carte sanitaire du Cameroun.
C ‘est dans l ‘optique d’ assainissement de cette carte que le MINSANTE fait ces descentes en tant que régulateur, dont Le rôle est d’ administrer, réglementer, contrôler et sanctionner lorsque le besoin se fait sentir.
Mais pour cette étape le Ministre a appelé, invité les promoteurs à se confirmer à la règle, car il y en a qui pratiquent la médecine depuis plusieurs décennies dans l’ illégalité. Ces centres doivent collaborer avec le Chef du district duquel ils relèvent.
Le Ministre a appelé à une démarche constructive, collective, participative et inclusive. Il a rappelé que pour être un pays émergent, il faut avoir une population saine et l’offre de soins en est un des pilliers.
La visite aurait été plus longue si la clinique Chinoise Fuyuan de koumassi avait été trouvée ouverte. Mais elle a été délocalisée. Déportés vers les nouveaux locaux le Ministre, les corps constitués et toutes toute la délégation les ont trouvés également clos.
L’action, le concret, les descentes sur le terrain constituent une des méthodes de travail du MINSANTE , dont l efficacité est certaine.

S.E. AKAMBA CEA1/Celcom/ Minsante

About The Author

Related posts

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *