mai 28, 2020

CREATION D’UNE SOCIETE D’INVESTISSEMENT PAR LA COMMUNAUTE URBAINE DE DOUALA : UNE PROMESSE DE TROP ?

CREATION D’UNE SOCIETE D’INVESTISSEMENT PAR LA COMMUNAUTE URBAINE DE DOUALA : UNE PROMESSE DE TROP ?

Une conférence de presse s’est tenue ce 27 mars au siège de la communauté urbaine de douala. Elle a été présidée par le délégué du gouvernement auprès de la communauté urbaine, Dr FRITZ NTONE NTONE en personne.
Il était question de mettre les hommes et femmes de média au parfum du prochain grand chantier de la communauté, à savoir la création dès le mois d’avril d’une société d’investissement, qui repose sur les contributions des habitants en fonctions de leur salaire. On parle du prix de l’action du SMID. Le délégué a tenu à préciser que les fonds collectés seront gérés avec la plus grande transparence.
« Il n’y aura même pas moyen de boire de l’eau avec !» a-t-il martelé.
Pour le délégué l’adhésion massive des populations de la ville de douala est une condition sine qua non à la réussite de ce projet. <>.
La création de cette société d’investissement s’insère dans une dynamique d’opérationnalisation d’achèvement des nombreux projets visant le développement de la cité économique. Projets qui demeurent au stade embryonnaire, car selon le délégué l’aide si précieuse de l’Etat ne parvient plus à étancher la soif d’une ville à forte croissance démographique comme Douala, soit près de trois (3) millions d’habitants.
Il devient donc impératif et nécessaire que les habitants de Douala, investissent sur leur propre bien-être ceci dans le cadre d’une décentralisation participative. Afin de permettre aux projets tels : la construction du marché de Bonamoussadi, la cité du cinquantenaire, le projet du sawa beach de prendre enfin corps.
Le délégué avant d’annoncer la tenue de la prochaine conférence de presse le 4 avril prochain a prié les mauvaises langues et les sceptiques de passer leur chemin, et de s’abstenir de tout commentaire qui décrédibiliserait le projet.
Reste à savoir si Monsieur le délégué saura fédérer les énergies de ses administrés, qui sont fatigués des incessants discours sans changement réel de leur qualité de vie.
En tout cas, qui vivra verra !

ZING ZOUA Michèle:AN7

About The Author

Related posts

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *