octobre 18, 2019

SPORT: FESTIVAL AFRICAIN DES ARTS MARTIAUX, L’HEURE DU BILAN.

SPORT: FESTIVAL AFRICAIN DES ARTS MARTIAUX, L’HEURE DU BILAN.

Le comité d’organisation de la première édition du Festival Africain Des Arts Martiaux (FADAM) a réunit la presse ce lundi 16 Avril 2018 à l’hôtel Sawa à Douala. Il était question pour les membres de ce comité de faire une sorte de bilan de cet événement qui s’est déroulé au Cameroun du 02 au 08 Avril 2018 dans les villes de Yaoundé, Douala et Limbé.
Comme on pouvait s’y attendre, ce point de presse a rapidement tourné sur l’absences des stars attendues à cette grande rencontre. Il s’agit de Gérard DEPARDIEU, et surtout de Jackie CHAN, qui avaient pourtant été annoncés en grande pompe au Cameroun
dans le cadre de ce Festival .Grande avaient été la déception des curieux et autres amateurs des arts martiaux. En guise de réponse, ce comité a tôt fait de projeter une vidéo dans laquelle
Jackie CHAN annonçait son absence, de même que ABBOT SHI YONG IN, grand maître du temple de Shaolin. Maître SAATENANG, appelé le ‘’Bruce Lee’’ africain, principal promoteur dudit festival, a tenu à préciser que c’est à cause d’un calendrier trop chargé que Jackie Chan n’est pas arrivé au Cameroun. D’après lui toujours, Gérard DEPARDIEU a été conditionné par l’âge et les conditions climatiques. Au-delà de ces raisons, il a évoqué une implication politique ou du moins des formalités politiques qui n’ont pas été remplies assez à temps.L’opinion estime que c’est tout simplement de l’arnaque, allégation que rejete les
organisateurs.

Côté bilan, les organisateurs du FADAM se sont félicités quant à la qualité du déroulement de la première édition de ce festival. Les éléments mis en avant ici sont entre
autres, la participation d’une trentaine de délégation venue de plusieurs pays, parmi
lesquelles des élèves de l’école du grand maître de Shaolin. Ils se sont aussi félicités de la qualité des prestations et du niveau technique qu’ils ont jugé très appréciables. Maître SAATENANG, pour répondre à la question portant sur le lieu de la tenue de la deuxième
édition, a commencé par justifier le choix du Cameroun comme terre d’accueil de la première
édition. Ce choix s’explique par le simple fait que le Cameroun est son pays natal et qu’à ce
titre, il a un devoir moral qui selon lui a été accompli. A la suite, il a annoncé la deuxième
édition dans les starting-block, mais dont le lieu n’est pas encore connu. La seule chose qui est sûre c’est qu’elle ne se déroulera pas en Afrique Centrale. Les promoteurs de ce festival signalent aux amateurs des ats martiaux la création dans les prochains jours de la création.

Georges Mitterand Ndam : AN7

About The Author

Related posts

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *