septembre 20, 2019

Société : Session ordinaire de la CUD, Les réalisations à mi-parcours évaluées

Société : Session ordinaire de la CUD, Les réalisations à mi-parcours évaluées


C’est au cours d’une session ordinaire présidée par le président du Conseil de la CUD, le Dr Firtz Ntone Ntone, que s’est tenu le conseil du deuxième trimestre dans la salle Rudolph Toko en présence des membres du conseil et du Préfet du Wouri Bernard Mâché le 26 juillet dernier.Dans une ambiance bon enfant que  cette session du deuxième trimestre de l’année en cours, a débuté après vérification du quorum par le nouveau secrétaire général, qui fait état de 29 conseillers présents sur les 36 que compte la CUD. Il a s’agit de faire une évaluation des réalisations physiques et financières engagées jusqu’ici en rapport  avec les objectifs assignés.

Les projets en cours d’exécution

Il s’agit des routes inscrites dans un projet datant de 2015. C’est ce qui justifie la reprise des travaux, il ne s’agit point de refaire les routes bonnes, au détriment des mauvaises. La CUD a reçu un financement de 2,4 milliards de Fcfa venant de  l’Union Européenne, pour ses projets gouvernants  et un montant de 250 milliards de Fcfa sera voté à la banque mondiale pour financer la fluidité du transport à Douala. 

Quant au marché Congo, le budget passe de 12 milliards à 27 milliards de Fcfa. En effet, le projet a été revu à la hausse: Il est passé de R+1 à R+2 et un accent est mis sur la sécurité révèle le président du Conseil Fritz Ntone Ntone.  Sur 12 délibérations soumise à l’attention et au vote des conseillers 12 ont été retenues, ce qui jusqu’ici manquait  d’éléments d’appréciation a été retenue.

Recommandations du Préfet du Wouri

Le préfet s’est réjoui du fait que les grands conseillers aient revisité les niches de dégradations des chaussées, des drains et des voiries urbaines. C’est regrettable qu’à ce niveau à la dépense   soit de 40% et la  recette à 34%, va-t-il laissé entendre. Il va suggérer au Délégué de, veiller à ce que les agents de la police municipale soient recadrés dans leurs actions et fonctionnement avec les autres agents exerçant la même activité. Afin d’épargner aux populations le spectacle désolant entre les agents CUD et CAD1er ne puisse plus se répéter, il apporte son soutien’ au cadre de concertation qui a été trouvé et vivement qu’une solution soit trouvée. 
La plateforme de concertation entre la CUD et les commune d’arrondissement est relancée et la prochaine réunion se tiendra le 31 juillet à Douala 5eme dans la salle Aréna de Bonamoussadi; cela est déjà une avancée et augure des lendemains meilleurs

La CUD sort la tête de l’eau

Il y’a amélioration de la résilience, c’est la capacité de la CUD à surmonter les difficultés conjoncturelles et commencer à compter sur elle-même.  Pour preuve, la « tension de trésorerie a ralentie  l’exécution de leur priorité sur le terrain. Lorsque la trésorerie se portait bien, la CUD n’avait aucun souci à se faire. Depuis 2019, la CUD améliore ses recettes propres à savoir : recettes de permis de conduire ; les recettes de dégradation de la chaussée ce qui donne une augmentation qui oscille entre 5% et 10%.  Certains ont connu une augmentation de 40%, ce qui est à féliciter, d’où cette équilibre perceptible.

Le conseil a voté un certain nombre de délibérations importantes, d’abord la délibération qui valide le nouveau plan de mobilité urbaine, qui concerne le transport et tout ce qu’il y’a autour du transport ;  un plan qui reçoit déjà les financements, afin que ce secteur soit mieux organiser à l’horizon 2025.

Le conseil a,  dans la foulée autorisé, que son président continu d’engager la CUD dans le renouvellement de son  partenariat avec la ville de Bordeaux qui prendra effet en Octobre prochain, vu que ce sont les contrats qui ont une durée de 3 ANS. Il est à noter que l’équipe de Bordeaux ayant séjourné à Douala, il y’a deux mois a pu se rendre compte que l’exécution de certains axes de partenariats  sont très positifs.

Fin de calvaire des populations

Le ralentissement dans l’exécution des chantiers, de la ville de Douala, se justifie par le fait qu’au-delà des tensions de trésorerie, il y’a les pluies, ce qui rend difficile la réalisation des travaux routiers « Nous sommes conscients des dégâts que cela pause aux populations, au niveau économique, même au niveau de la fluidité de la circulation, Je tiens personnellement à m’excuser auprès de ses populations qui souffrent » a martelé le délégué Dr Fritz Ntoné Ntoné.

Seulement tout n’étant pas noir, ses tensions de trésorerie commencent à trouver une certaine stabilité, d’où le redémarrage des travaux dans le cadre du « Plan d’Urgence- PLANU » avec la pause des pavés au niveau des quartiers. 

Si un inventaire des bourbiers routiers de la ville de Douala est fait, c’est pour prévoir les grands rendez-vous qui attendent le Cameroun à savoir le CHAN en 2020 et la CAN en 2021, la ville de Douala doit être prête à accueillir ces événements sportifs qui drainent du monde. Ce sont donc des mesures urgentes qui sont prises, afin de trouver des solutions immédiates qui n’auront pas besoin de passer par les marchés publics, ni par appel d’offre. C’est ce qui justifie l’autorisation par le Conseil de la CUD le décaissement d’un budget de 120 millions de Fcfa pour le colmatage de certains axes routiers bien identifiés (Carrefour SOCAVER, Rond-point Deido, Axe gendarmerie du Port, Carrefour Tunnel Ndokotti, Parcours Vita, Rond-Point Besseké etc…). Ceci est une solution temporaire, pour un soulagement des populations dans l’attente de la reprise des travaux, prévue en Octobre.

Le PLANU se chiffre à 50 milliards de Fcfa, la première phase de  25 Km linéaire a été réalisée, une seconde phase de 25 km est entamée. Quant aux travaux supportés par les caisses de la CUD, ils reprendront en Octobre 2019. Il est a noté que malgré la stabilité de la trésorerie, les travaux ne peuvent effectivement pas reprendre avec efficacité du fait des pluies. « Nous invitons à prendre leur mal en patience, dès le mois d’octobre le stock qui représente près de 60 km linéaires de route va être repris normalement » poursuit-il, sous fond de plaidoyer.

Dim Dim

About The Author

Related posts

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *