septembre 25, 2020

SANTE : LE CAMEROUN, UNE RÉFÉRENCE DE LUTTE CONTRE LA POLIOVIRUS SAUVAGE

SANTE : LE CAMEROUN, UNE RÉFÉRENCE DE LUTTE CONTRE LA POLIOVIRUS SAUVAGE

En date du 18 juin 2020, le Cameroun a reçu sa certification des pays libres du Poliovirus sauvage, prix qui lui a été décerné par la Commission Régionale de Certification de la Poliomyélite pour l’Afrique-CRCA.

L’obtention de ce statut est le fruit d’une lutte acharnée contre la poliomyélite, menée par les pouvoirs publics camerounais depuis son adhésion à l’initiative mondiale d’éradication de la poliomyélite (IMEP) lancée en 1988.

« La poliomyélite est certes vaincue, mais le risque demeure, car le virus n’atteint que les enfants insuffisamment vaccinés » d’après un document officiel dudit programme. C’est pour d’avantage maintenir l’alerte face à cette maladie que l’Etat du Cameroun à travers le ministère de la Santé publique organise les « Les journées locales de vaccination contre la poliomyélite ».

Une séance de briefing a été organisée dans les locaux de la délégation régionale de la santé du littoral, le 11 septembre 2020 par les spécialistes de cette maladie. Une rencontre à laquelle les homme et femmes des médias étaient conviés, afin qu’à travers leurs organes de presse puissent véhiculer le message et le bien-fondé de cette campagne de vaccination contre la poliomyélite.

Les campagnes se feront en deux étapes ; à savoir du 18 au 20 septembre 2020 et du 09 au 11 octobre 2020 à travers 117 districts de santé (DS) situé dans les régions de l’Adamaoua, Centre, Est ; Extrême Nord, Littoral et Nord.

Il s’agira durant ces journées de vaccination contre la poliomyélite d’atteindre les cibles de 0-59 mois afin de renforcer l’immunité collective chez ces enfants dans les six régions à risques.

Au niveau du littoral, certains parents pensent que si le Virus de la poliomyélite n’existe plus au Cameroun, il n’est donc plus nécessaire de faire vacciner les enfants. Certes le Cameroun a été déclaré « Free polio virus » c’est pas pour autant que les campagnes doivent s’arrêter au risque d’entraîner la baisse des chiffres de la vaccination. En revanche, cela devrait servir de vitrine pour les autres pathologies dont la vaccination reste le meilleur moyen de lutte.

Pour Ewane Leonard, le coordonnateur du programme élargi de vaccination dans le littoral « l’objectif visé est de vacciner les enfants de 0 à 5 ans dans les 24 districts de santé que compte la région du littoral, nous faisons donc ce plaidoyer à travers les médias pour que les parents soient sensibilisés afin qu’ils ouvrent les portes aux équipes de vaccination. Il sera administré deux doses Orio oral par enfant, au-delà de cette campagne, nous invitions les parents à aller avec les enfants des hôpitaux pour les vaccinations de routine. Nous continuons de vacciner parce que le Cameroun a certes obtenu sa certification, mais il faut dire que les pays qui l’entourent n’ont pas un système de santé robuste, au niveau des frontières, il y’a brassage des populations donc le risque est permanent c’est pourquoi il faut toujours rester en état de veille, plus l’enfant est vacciné mieux il est protégé »

Les dates des journées nationales de vaccination contre la poliomyélite sont connues, il revient aux parents d’accorder du crédit aux équipes de vaccination qui vont sillonner les quartiers, la région du littoral se dite prête à maintenir la dragée haute de la santé.

Par : Dim Dim

About The Author

Related posts

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *