mai 28, 2020

RELIGION : FÊTE DE LA PÂQUE

RELIGION : FÊTE DE LA PÂQUE

Les chrétiens du monde entier mettent un terme au Carême en ce vendredi Saint au cours duquel le chrétien marque quatre étapes importantes de la semaine Sainte : Les offices religieux, la réconciliation des pénitents, la cérémonie de lavement des pieds et le partage du repas entre Jésus Christ et ses disciples.
Toutes les étapes que les chrétiens commémorent ce jour sont importantes. Mais ce qui marque le plus les esprits, au-delà du lavage de pieds des compagnons par le maître, un signe d’humilité qu’il invite à perpétrer après lui ; c’est le cérémonial de la sainte cène. Ce repas que le Christ offre à ses disciples est le premier au cours duquel il bénit le pain et le vin. Un geste qui témoigne, au-delà des paroles du sacrifice suprême qu’il donne au monde, de son corps et de son sang.
Un acte d’amour que chaque chrétien veut se rappeler, dans les bons comme dans les mauvais moments.

Cette commémoration du vendredi saint, avec tous les rituels y afférents, ne concerne pas uniquement les chrétiens catholiques. Dans toutes les chapelles, temples et églises, c’est la même foi et la même repentance que semblent avoir les hommes, femmes et enfants réunis dans ces lieux de prières.
Et c’est quasiment le même chapitre de la bible qui est choisi. Une lecture tirée de la première lettre aux Corinthiens, dans son chapitre 11, du verset 23 au verset 26. Pour les uns et les autres, il s’agit certes d’un repas de séparation, mais beaucoup plus de consolation. Consolation parce que Jésus Christ, à travers le sacrifice de son Corps et de son Sang, veut manifester le grand amour qu’il a pour tous les chrétiens, mais aussi la certitude qu’il demeure au milieu de ceux qui ont cru en lui.

Dans ces différents lieux de prières, les chrétiens, nantis ou miséreux, sont unis par une seule croyance, celle que reflète cet amour et qui interpelle chacun dans la vie qu’il mène avec son prochain, dans son milieu professionnel, au marché… Quel est le comportement qui est le sien et qu’il se doit d’adopter au quotidien afin que le sacrifice fait pour lui n’ait pas été vain?

Les pasteurs et prêtres, dans leur prédication de ce vendredi saint, interpellent par ailleurs les chrétiens sur la période qui va venir après le dimanche de Pâques. Ils ont, pour la plupart, fait référence à ce qui se passe dans les régions où l’on vit de graves crises. Ces crimes perpétrés au nom d’un Dieu dont on ignore tout. Ces terroristes qui parlent de sacrifices afin de justifier leurs crimes, alors que le seul sacrifice qui compte est celui de Jésus Christ car c’est celui là seul qui donne la vie.
Ils ont invités les chrétiens à reprendre conscience de l’importance du week-end pascale. Au-delà des festivités, les uns et les autres ont été invités à vivre l’amour, la communion, la repentance et aussi la réconciliation.

Nicole Ricci Eyock

About The Author

Related posts

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *