avril 07, 2020

RD Congo : les évêques catholiques « choqués » par la répression de la marche des chrétiens

RD Congo : les évêques catholiques « choqués » par la répression de la marche des chrétiens

Les évêques catholiques congolais se disent « profondément choqués par les actes ignobles » de répression de la marche organisée par le Comité laïc de coordination (CLC- une structure de l’église catholique) en date du 31 décembre 2018.Dans un communiqué rendu public mardi et dont APA s’est procurée une copie, le président de la Conférence épiscopale nationale du Congo (CENCO), Mgr Marcel Utembi, « déplore l’atteinte à la vie humaine et présente ses condoléances aux familles des victimes innocentes ».

Le communiqué ne donne cependant pas le nombre de ces victimes.

La CENCO s’indigne néanmoins de l’agression physique des fidèles dont des servants de messe et des prêtres et condamne « l’atteinte à la liberté de culte », « la profanation de certaines églises » ainsi que le recours injustifié à la violence par certains agents de l’ordre.

Par ailleurs, la CENCO exige une « enquête sérieuse et objective » pour établir les responsabilités sur les pertes en vies humaines et les agressions physiques.

Le bilan provisoire de la marche des laïcs catholiques organisée dimanche 31 décembre fait état de trois morts, selon la police. De son côté, la Mission de stabilisation de l’ONU en RDC (MONUSCO) avance un chiffre de huit personnes mortes.

Pour leur part, les organisateurs évoquent « plusieurs morts et blessés » ainsi que de nombreuses personnes arrêtées, y compris des prêtres, sans autres précisions.

Par ailleurs, le nonce apostolique en RD Congo a donné la position du Vatican au sujet de la marche des chrétiens du dimanche 31, dans un communiqué publié mardi. Pour le représentant du Pape à Kinshasa, « la promotion de la justice sociale et la défense des droits civils et politiques des citoyens faisant intégralement partie de la doctrine sociale de l’Eglise, aucune autorisation préalable n’est demandée pour l’exercice de ces droits ».

[Lire l’article complet dans journalducameroun]

About The Author

Related posts

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *