septembre 25, 2020

POLITIQUE : DOUALA II , ROBERT TCHOUNGA LE SAPEUR POMPIER.

POLITIQUE : DOUALA II , ROBERT TCHOUNGA LE SAPEUR POMPIER.


La session ordinaire du conseil municipal de la commune d’arrondissement de Douala 2e tenue ce jeudi 2 juillet, outre la sérénité et la confiance qui ont été observées jusque-là, la mauvaise cerise sur le gâteau a manifestement surpris plus d’un quand il fut question procéder au remplacement , de l’actuel deuxième adjoint au maire de la ville le Dr Njitchoua Roger qui avant cette ascension, était encore grand conseiller pour Douala 2 à la communauté urbaine.
Le scénario qui s’apparentait à un film hollywoodien, s’il semblait ne pas plaire à certains , faisait plutôt l’affaire de quelques uns qui vraisemblablement, étaient déterminés à ne lâcher sous aucun prétexte. La pomme de discorde n’étant rien d’autre que la désignation contestée du conseiller Djembo Lotti ,par ailleurs président de sous section , par des conseillers Atanda, Essomba, et Garba Ahoudou. On est arrivé à croire un moment qu’on avait à faire à un conseil municipal partagé par plusieurs formations politiques mais que non .seul le RDPC siège dans ce conseil, avec sa majorité absolue acquise lors des dernières consultations législatives municipales. Les débats dureront aussi longtemps que possible, en raison de la convocation et des discussions relatives à l’application ,du nouveau code applicable aux collectivités territoriales décentralisées adopté à la veille des municipales 2020. Cependant, la témérité et les intrigues imposeront un statuquo, et ce nonobstant certaines interventions , jusqu’à ce le conseiller Robert Tchounga, dont la simple évocation de son nom renvoie à la pacification , la conciliation et la discipline, c’est humblement et discrètement que le natif de Ngonsoa parviendra à convaincre les plus téméraires qu’ont été , les conseillers Garba et Atanda . Ce technocrate rompu à la tâche, qui avait déjà marqué les esprits pendant la réception de son macaron, n’a pas eu besoin de prendre la parole pour le faire publiquement, il est resté dans le registre qu’il affectionne naturellement. La discrétion , l’expédition et l’efficacité . Puisqu’à la suite de ses conseils à ces derniers en privé sur le respect des idéaux du parti, l’on parviendra à un dénouement incroyable. Fini la résistance, place à la confession et désistement. Au final , l’on procèdera à une élection par acclamations du candidat conseiller Djembo Lotti . Une victoire que l’on est appelé à mettre à l’actif du parti . Car en interne, certains cadres comme le conseiller Robert Tchounga ne négligent aucun effort pour y parvenir.

Par : JORES ÉLIE TCHABAT.

About The Author

Related posts

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *