août 04, 2020

DOUALA : ‘’PANNE SECHE’’ DANS DES STATIONS-SERVICES

DOUALA : ‘’PANNE SECHE’’ DANS DES STATIONS-SERVICES

Depuis ce début de ce semaine, il est difficile voire impossible pour les automobilistes et motocyclistes de consommer du carburant
Le calvaire !
Lieu dit Carrefour Ancien Dalip à Akwa lundi dernier. En cette après-midi ensoleillé la station-service Total située à cet endroit connait une ambiance inhabituelle. Voitures, motos et autres engins forment de longues files d’attente de part et d’autres. Les chauffeurs, conducteurs attendent sur place. Il faut du carburant dans les réservoirs. Mais le service ici est lent. Les clients s’impatientent, la colère monte. C’est que dans cette station-service, les cuves d’essence sont presque vides. Il n’y a pas assez de liquide pour tout le monde. Il faut s’armer de patience en gardant espoir d’être servi. Et les consommations se font avec parcimonie. Que se passe-t-il ? Motus bouche cousue. Aucune explication des pompistes.’’ J’attends depuis quinze minutes, ca n’avance pas. On ne nous dit rien. Je n’ai pas le choix puisqu’ailleurs c’est presque la même chose’’ raconte ce conducteur de mototaxi. Pas évident pour ce dernier à qui la situation cause un réel manque à gagner surtout en cette reprise des classes. Cet autre automobiliste explique qu’il a pensé faire des réserves de bidons d’essence lorsque la veille dans une station-service, on a limité sa consommation. Il a comprit que ca ne présageait rien de bon. Deux jours plus tard, hier mercredi le même scénario est vécue dans les stations-services de la capitale économique. A la station Mobil Oïl cette fois située au carrefour Terminus à un jet de pierres du Collège Saint Michel, les taxis sont également agglutinés. Sortis à la première heure, bravant la pluie qui s’abat sur la ville, les chauffeurs espéraient être servis. Peine perdue. Il n’y a non plus de carburant ici il faut faire demi-tour. Ils sont priés d’aller voir ailleurs.’ Mais où ?’’ Répond le sieur Takam.’’Je ne pourrai pas faire autrement que de garer mon véhicule si jamais mon réservoir est vide. Ce pays ne me surprend plus’’ poursuit-il.
Explication
Par voie de communiqué de presse signé du Directeur Général de la SCDP hier 5 septembre 2018,Eteki Ebokolo Gabriel tient à rassurer le public qu’il n’y a aucun problème d’approvisionnement ni de disponibilité des produits sur l’ensemble du territoire. Dans le document, le patron de la Société Camerounaise des Dépôts Pétroliers tient également à rappeler qu’il appartient à chaque Marketer de s’assurer de la disponibilité du produit dans son réseau de distribution précisant que le Gouvernement veille en permanence à ce que cette disposition soit respectée par tous. Quant aux Marketers qui éprouvent des difficultés passagères, la Direction Générale de la SCDP a entrepris des mesures d’urgence pour les aider à remédier à cette situation.
En attendant que les choses s’arrangent, le calvaire des consommateurs se poursuit.

Par : Georges Mitterand Ndam

About The Author

Related posts

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *