septembre 20, 2019

Consomation des drogues en milieu universitaire :  La CAMNAFAW sensibilise.

Consomation des drogues en milieu universitaire : La CAMNAFAW sensibilise.

L’ONG a organisé dans les locaux de l’université de Douala ce jeudi 18 juillet une conférence sur les drogues et leurs méfaits en milieu universitaire sur le thème «drogues , parlons-en»

Le phénomène de consommation des drogues devient de plus en plus accrue dans nos cités. Les jeunes mais surtout les étudiants sont la tranche la plus exposées à la consommation de tout type de drogue et ceci interpelle. C’est dans cette optique que la Camnafaw(La Cameroon National Association for Family Welfare)   qui   est une Organisation Non-Gouvernementale à but non-lucratif de promotion de la Santé et des Droits Sexuels et Reproductif camerounais a pris sur elle de sensibiliser les étudiants de l’université de Douala ce jeudi 18 juillet 2019 sur les méfaits des drogues sur leur santé.

Au cours d’une conférence qui a reuni un panel assez étoffé  constitué entre autre d’un médecin- psychiatre, d’un Professeur des universités, d’un médecin généraliste et de jeunes pairs éducateurs. Ces derniers ont chacun a son tour exposé devant une foule de jeunes étudiants qui avait pris d’assaut l’amphi 100 de l’essec pour cette conférence.

Le Dr Christian Eyoum médecin-psychiatre a entretenu les jeunes étudiants sur les différents types de drogues et les moyens et autres méthodes de sevrage d’un individu qui consomme déjà de la drogue afin d’eviter à ce dernier une fin tragique.

Il a aussi été question de recueillir les avis des étudiants qui sont les premiers concernés par ce phénomène de consommation des drogues pour l’adoption d’une stratégie efficace de lutte contre la consommation de la drogue.

C’est ainsi que l’auditoire du jour formé entièrement d’étudiants a eu droit à un témoignage vivant d’un jeune étudiant «ancien consommateur de drogue» aujourd’hui en cure de sevrage. Ce dernier a  partagé son expérience avec ses jeunes frères en éludant aucun aspect de son ancienne vie de drogué.

Il faut noter que La CAMNAFAW qui se projette dans « une société camerounaise où chaque individu opère librement des choix informés dans un environnement favorable à la Santé et aux Droits Sexuels et Reproductifs » voit la consommation des drogues comme une cause indirecte de l’augmentation du taux de prévalence au VIH SIDA étant donné qu’il est difficile pour un  individu drogué d’avoir la lucidité d’utiliser un préservatif lors d’un rapport sexuel et d’autre part, certaines drogues sont se consomment via des seringues dont la stérilisation n’est pas toujours assurée ce qui expose de façon logique le drogué au VIH. La démarche de la Camnafaw à travers cette conférence vise ainsi à mettre les étudiants en garde face aux risques de la consommation des drogues qui de façons indirecte les exposent aux maladies avec en pôle position le VIH SIDA.

Par : LK.

About The Author

Related posts

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *