janvier 24, 2021

CONSERVATION DE LA BIODIVERSITÉ : Les actions du projet SUFACHUC évaluées

CONSERVATION DE LA BIODIVERSITÉ : Les actions du projet SUFACHUC évaluées

L’hôtel Alvi de Douala, a servi de cadre pour la rencontre de  3eme session du comité de pilotage et d’évaluation  du Projet SUFACHAC visant la conservation de la biodiversité et de l’habitat des forêts du Sud-Ouest, le Jeudi 03 Décembre 2020.

Appuyé dans ses actions, par le Fonds mondial pour l’environnement, le Ministère de l’environnement et la protection de la nature, la société civile représenté par la Fondation pour l’environnement et le développement rural (Erudef) et l’union coopérative du CHEDE, ainsi que l’agent d’exécution l’organisation des nations unies pour l’environnement, le projet SUFACHAC milite pour une appropriation des dérivées de la biodiversité par les population, qui peuvent en faire une source de revenu et d’auto emploi.

 Le comité ad hoc a, durant les ateliers, évalué ce projet qui donne aux populations locales la possibilité d’avoir d’autres niches de revenus et l’amélioration de la protection de la biodiversité.

Prenant part aux travaux le Pr. Barthélémy NDONGO, Inspecteur Général du MINEPDED, représentant de Monsieur le Ministre HELE Pierre, et Dr Adamou BOUHARI, représentant de ONU Environnement, les séminaristes, dans leurs propos introductifs, sont revenus chacun en ce qui le concerne, sur les enjeux et les attentes du projet, en tout en mettant un point d’honneur l’évaluation et les propositions constructives qui doivent guider les membres du SUFACHAC.

Les actions menées par la SUFACHAC tendent à réduire l’influence humaine négative sur la biodiversité, mais de promouvoir l’utilisation durable de ses ressources dans la partie occidentale du pays. Le projet Agriculture durable et conservation des habitats a souvent fait l’objet de critiques pour l’intégration de la biodiversité et l’efficacité de la gestion des aires protégées dans le Sud-Ouest du Cameroun » (SUFACHAC).


S’il est vrai que le Comité salue le bilan des activités de l’exercice écoulé, en se fondant sur le repérage et la formation des populations cibles, c’est le lieu de dire que des améliorations restent endigages, ce dans un nouveau cadre à définir.

Selon un communiqué officiel, de l’association, le projet vise toute la région méridionale du Cameroun, le projet SUFACHAC dans sa phase pilote est implémenté dans le paysage de biodiversité de Bakossi Banyang Mbo.

Lors de ses assises, l’on a pu constater le génie des populations à travers, les dérivées de la biodiversité. Ces dernières fabriquent des gels hydro-alcooliques, des huiles essentielles, des savons de toilette et ménage et plusieurs autres produits à base de certains produits non ligneux (Djansang, 04 côtés…Etc).

De concert avec les bailleurs de fonds, la lutte acharnée du SUFACHAC dans la protection de la biodiversité, participe à réduire sa une certaine échelle le braconnage des animaux protégés et la protection de la biosphère, afin d’ameliorer les conditions de vie des populations locales.

Par Jean Dim Dim

About The Author

Related posts

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *