septembre 20, 2019

BANQUE : UBA enregistre une croissance de 21% de ses bénéfices, 21,7% de retour sur ses fonds propres moyens et déclare un dividende intermédiaire de 0,20 naira

BANQUE : UBA enregistre une croissance de 21% de ses bénéfices, 21,7% de retour sur ses fonds propres moyens et déclare un dividende intermédiaire de 0,20 naira

United Bank for Africa Plc, une institution financière leader en Afrique, a annoncé ses résultats financiers audités du 1er trimestre pour la période close le 30 juin 2019, avec une croissance impressionnante des principaux indices de performance et une contribution significative de ses filiales africaines.

En dépit de l’environnement de plus en plus imprévisible observé dans certains de ses pays d’implantation, l’institution financière panafricaine a enregistré une croissance à deux chiffres de son bénéfice avant impôt de 70,3 milliards de naira pour le premier semestre clos le 30 juin 2019, , une hausse de 21% par rapport aux 58,1 milliards de naira enregistrés au cours de la même période de 2018, et un bénéfice après impôts de 56,7 milliards de naira, en hausse de 29,6% par rapport aux 43,8 milliards de naira réalisés au cours de la période correspondante de 2018. Le bénéfice du premier semestre de l’année, se traduit par un retour sur fonds propres annualisé de 21,7%.

Selon ses résultats publiés auprès de la Bourse du Nigéria, UBA a enregistré en glissement annuel une hausse de 14% de son revenu, soit un revenu brut de 293,7 milliards de naira par rapport aux 257,9 milliards de naira enregistrés au cours de la période correspondante de 2018. Selon les analystes, ce résultat met en évidence la capacité du groupe à produire une performance solide tout au long des cycles économiques, malgré un environnement économique globalement difficile.

Au 30 juin 2019, le total des actifs de la Banque a augmenté de 4,8%, passant de 5 000 milliards de naira à 5 510 milliards de naira. Les dépôts de la clientèle ont également augmenté de 4,8% pour atteindre 3 531 milliards de naira contre 3 350 milliards de naira en décembre 2018. Cette trajectoire de croissance reflète le gain de parts de marché de UBA, qui gagne de plus en plus de clients grâce à sa culture de service clientèle revitalisée couplée avec ses offres de services bancaires numériques innovants. Les fonds propres de la banque sont restés solides à 542,5 milliards de naira, ce qui reflète sa forte capacité de génération de capitaux en interne.

Conformément à sa culture consistant à verser un dividende intermédiaire et final en numéraire, le Conseil d’administration de UBA Plc a déclaré un acompte sur dividende de 0,20 dollar par action pour chaque action ordinaire de 50 dollars détenue par ses actionnaires.

Dans ses commentaires sur les résultats, Kennedy Uzoka, Directeur Général du Groupe United Bank for Africa Plc (UBA), a déclaré: “En dépit de la faiblesse des rendements sur certains de nos grands marchés, nous avons enregistré une croissance de 9% du revenu d’intérêts et défendu la marge d’intérêts nette. Nous avons également réalisé une croissance de 39% des revenus sur nos offres électroniques, pendant que nous développons et renforçons notre présence dans les services bancaires numériques à travers l’Afrique. Les produits des activités de paiement et de transfert de fonds ont augmenté respectivement de 69% et de 53%. Tous ces éléments témoignent de l’efficacité de nos stratégies et de la résilience de notre modèle commercial”.

Il a en outre déclaré: “Je suis très optimiste sur le fait que le programme de transformation en cours à l’échelle du groupe permettra, au cours des prochains trimestres, à la banque de réaliser des gains d’efficacité opérationnels substantiels et un service clientèle de premier ordre, ce qui aurait pour effet d’accroître les bénéfices. Nous avons maintenu la qualité de nos actifs, avec un ratio de prêts non performants en baisse à 5,62%, contre 6,45% au cours de l’exercice 2018. Nous continuerons d’adopter les meilleures pratiques dans le développement et la gestion du portefeuille au cours des prochains trimestres”.

S’exprimant également sur les résultats de UBA, le directeur financier du groupe, Ugo Nwaghodoh, a déclaré; “Nous avons connu un bon début d’année compte tenu de l’environnement macroéconomique qui prévaut sur nos différents marchés. La contribution au résultat est plus diversifiée puisque nos filiales bancaires à travers l’Afrique ont contribué à hauteur de 38% du bénéfice avant impôts, tandis que notre filiale britannique récemment repositionnée en a contribué 4%. Nous prévoyons que cette dispersion se poursuivra, à mesure que les filiales consolident leur part de marché sur les différents marchés”.

“Je suis particulièrement ravi que nos ratios clés évoluent dans la bonne direction. La marge d’intérêt nette est à la hausse et continuera de s’améliorer à mesure que nous élargirons de manière responsable le portefeuille des actifs à risque et réalignerons la structure de financement afin de réduire le coût de nos fonds. Notre ratio coûts / revenus a baissé à 60%, car nous nous concentrons sur l’efficacité du bilan et l’efficacité opérationnelle, ce qui devrait nous permettre d’atteindre notre objectif en termes de ratio coûts / revenus à moyen terme. Le ratio d’adéquation des fonds propres est passé de 23,6% en décembre 2018 à 28%, ce qui constitue une très bonne marge pour la croissance des actifs”, a-t-il ajouté.

United Bank for Africa, la banque africaine de référence mondiale, a été créée il y a 70 ans au Nigéria. Elle opère aujourd’hui dans 20 pays africains ainsi qu’au Royaume-Uni, aux États-Unis et avec une présence en France. UBA compte plus de 17 millions de clients à travers le monde, avec plus de 1000 agences et points de contact. En 2018, la banque a reçu le prix de la meilleure banque numérique d’Afrique décerné par le magazine The Banker.

Georges Mitterand Ndam /ComUBA

About The Author

Related posts

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *