mai 31, 2020

ADMISSION AU BARREAU DU CAMEROUN : L’arrondissement de Tonga est fier de ses fils

ADMISSION AU BARREAU DU CAMEROUN : L’arrondissement de Tonga est fier de ses fils

                                           

   Dans le cercle très fermé des heureux élus qui intègrent la magistrature, ils sont quatre au total, admis à l’examen de fin de stage d’Avocat, session 2020  

    Les nommés Donkeu Ngana Bertrand, Hentchoya Patrick, Kouamou Franco Dany, Minamou Bechard, Atchobia Maxwell, Mbeuda José Christian, Talko Njantou Bertin Bienvenu et Yoya Yves font partie des récipiendaires qui ont obtenu la clé qui leur ouvre les portes du Barreau du Cameroun. Depuis ce mercredi 29 avril 2020, ces dignes fils de l’arrondissement de Tonga, Département du Ndé, Région de l’Ouest-Cameroun ont définitivement rejoint les rangs des Hommes en robe noire de cette prestigieuse institution, après la publication de la liste de la deuxième vague d’admis. Depuis leur prestation de serment d’entrée au stage d’avocat jusqu’à cette apothéose glorieuse ils auront tout donné, ne ménageant aucun effort pour y arriver. Abnégation, discipline, assiduité ont été leurs maitres-mots et le résultat est là. « Le sentiment qui nous anime au lendemain de notre admission au Barreau du Cameroun est un sentiment de totale satisfaction. Après cinq années de stage, nous ne pouvons que nous féliciter pour ce succès. La persévérance a payé. Merci à Monsieur le Bâtonnier de l’Ordre des Avocats au Barreau du Cameroun qui a géré avec main de maitre cet examen », se réjouit Me Mbeuda José Christian. Un sentiment de joie et de satisfaction mais aussi un parcours du combattant. « Les difficultés sont nombreuses. La longue attente, le traitement réservé aux stagiaires, les difficultés liées à l’organisation des cabinets, les rapports avec les parrains. J’ai une formation d’huissier de justice avant d’être Avocat. Je continue à garder cette qualité en attente de charge dont la spécialité est le recouvrement des créances. Mais je compte me spécialiser en fiscalité que j’adore », Explique Me Yoya Yves. La  preuve que lorsqu’on fait des efforts on finit toujours par être récompensé. « Je suis titulaire d’une maitrise en droit des affaires et de l’entreprise. Je vais m’investir davantage dans la méditation. Mais il faut le dire je suis très à l’aise quand je plaise en faveur des victimes des guerres et des enfants de la rue »précise Me Mbeuda José Christian. Pari lancé, pari tenu pour ceux-ci à l’issue de plusieurs années d’étude et de formation sanctionnées par le Certificat d’Aptitude à la Profession d’Avocat (CAPA).

   L’obtention du CAPA leur permet de prêter serment et d’exercer la profession d’Avocat. Sans ce précieux sésame, il est impossible, interdit de se prétendre Avocat au Cameroun. Maitres Donkeu Ngana, Bertrand, Hentchoya Patrick, Kouamou Franco Dany, Minamou Bechard, Atchobia Maxwell, Mbeuda José Christian, Talko Njantou Bertin Bienvenu et Yoya Yves comptaient parmi les avocats stagiaires qui ont prêté serment en janvier 2015. Un premier examen de sortie a eu lieu en 2018 au cours duquel plus de quatre cents Avocats stagiaires ont été déclarés reçus. Si jusqu’ici en tant qu’avocats stagiaires ils avaient l’obligation de n’utiliser dans leur exercice professionnel que le nom de leurs parrains, dès qu’ils auront prêté le serment de sortie qui interviendra bientôt, ceux qui auront choisi de s’installer à leur propre compte, poseront des actes d’avocats notamment les plaidoiries, les conclusions etc… en leurs propres noms.    En rappel, le ministre d’Etat, ministre de la justice, garde des sceaux, Laurent Esso, a signé  ce mercredi 29 avril 2020, un arrêté portant publication de la liste des candidats définitivement admis à l’examen de fin de stage d’Avocat, session 2020. Ils sont en tout huit cent soixante-douze qui ont été déclarés admis sur huit cent soixante-dix-neuf potentiels candidats.

Par : Sandrine BABO

About The Author

Related posts

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *